Cat picture day (2)

Cat picture day (2)

Chiang Khong
Thaïland

Publicités

Mad Men

Mad Men

Quand j’ai acheté cette carte, la vendeuse a pouffé et m’a demandé si je savais de qui il s’agissait. Un peu gênée, je lui répondis que non, désolée, était-il célèbre?
« C’est une figure du village », me dit-elle, « il parle à tout le monde, il est habillé en militaire et est persuadé que son sac à dos est un parachute et son bâton, un fusil ».
Il n’y a pour ainsi dire qu’une ‘grande’ rue dans ce village, autant dire que je l’empruntai plusieurs fois, ne serait-ce que pour aller sur le marché, me bâfrer de petits carrés de flans gélifiés multicolores.
C’est lors de l’une de ces razzias que l’on me tapota sur l’épaule et que je me trouvai face à ma carte postale, hilare et volubile. Je lui souris avec insistance, tentant de lui expliquer que je ne comprenais que pouic à sa langue.
Ca, il me semble qu’il le comprenait tout à fait. Mais en quoi cela pouvait gêner notre conversation, beaucoup moins. C’est une fort belle philosophie d’ailleurs – qui me mettrait au chômage si tout le monde l’adoptait – et les vendeuses du marché prenaient un malin plaisir à le relancer dès qu’il faisait mine d’aller voir ailleurs.

On a fini en se serrant la main dans un élan de franche et vigoureuse camaraderie. Et quand on s’est recroisés (UNE grande rue), on se saluait comme de vieux potes.

D-I-S-C-O (3)

D-I-S-C-O (3)

Mettons vous avez guillerettement baguenaudé pendant 15 bornes sous le soleil cru? Pédalant avec vigueur sur le supposé increvable vtt proposé par la logeuse.

A un moment, c’est pas tout ça, mais ça semble pas parti pour s’arrêter d’être beau et plaisant, faut faire demi-tour.
C’est là qu’en bas d’une côte, l’illumination. Refusant d’y croire sans y toucher, je pédalai de plus belle.
Et là, récompense ultime: un disco-temple. Façon 50 m2 pour chaque bouddha à facettes…

Ce que je ne savais pas encore c’est que le pneu arrière du VTT a crevé 1,5 km plus loin sur le chemin du retour. Mine de rien c’est long, 10 bornes à côté du vélo, quelles que soient les tentatives, et faut garder le sourire devant les locaux qui, eux, sont morts de rire..

Quand je suis rentrée à l’auberge j’ai signalé la chose à ma logeuse. « Ah, oui, c’est vrai, on a souvent des problèmes avec celui-là… Tu veux bien me l’emmener chez le réparateur, c’est à 2 rues d’ici? »

Chiang Khong